Bryophytes

  • Coupe de feuille de bryophyte

    La séance de microscopie du 12 mai 2022 avait pour objectif de se familiariser avec l'examen au microscope des éléments qui permettent de déterminer les mousses et les sphaignes. Les observations ont porté sur les genres Polytrichastrum (2 espèces), Polytrichum (1 espèce), Atrichum (1 espèce) et deux espèces de sphaignes.

  • Polytrichastrum formosum

    Polytrichastrum formosum est une espèce forestière commune de la famille des Polytricaceae. C’est une mousse acrocarpe : le sporophyte est en position terminale et la tige est non ramifiée. La coupe d’une feuille permet de compter les lamelles qui se trouvent sur la face ventrale de la nervure (39 dans notre échantillon) ainsi que le nombre de cellules en hauteur (4 à 6). La forme de la cellule terminale est également examinée (ici ovale à elliptique).

  • Polytrichastrum alpinum

    Polytrichastrum alpinum est une espèce des talus exposés. L’échantillon observé a été récolté à Sembadel (43) ; c’est la 2e récolte pour le Massif central. Les lamelles ont de 5 à 8 cellules en hauteur et la cellule terminale est à sommet arrondi et papilleux.

  • Polytrichum commune

    Polytrichum commune : espèce des tourbières ou des lieux très humides. La coupe d'une feuille permet d’observer des cellules terminales émarginées de façon irrégulière.

  • Atrichum undulatum

    Atrichum undulatum est une espèce forestière. Sa nervure présente de 2 à 6 lamelles (4 lamelles sur notre échantillon), de 3 à 5 cellules de hauteur et une cellule terminale à sommet arrondi.

  • Sphaignes

    Après la projection d'un PowerPoint sur les sphaignes, nous avons observé la structure d’un échantillon, en particulier les faisceaux avec leurs rameaux étalés ou pendants, les feuilles de ces rameaux (raméales) et les petites feuilles sur la tige (caulinaires).

  • Sphagnum palustre

    Sphagnum palustre - observation de la structure d’une feuille à plat : le réseau (chlorocystes), les cellules translucides à l’intérieur de ce réseau (hyalocystes), les fibrilles. Puis coupe transversale qui permet de voir de profil quelle est la forme des chlorocystes, élément important dans la clé de détermination.